Trickster

Je te sais là en moi Sale petit lutin
Tournevie enfoncé au nid de mes entrailles
Tu baves sur mon cœur tu enclumes mes mains
Tu m’emmêles à plaisir dans d’impossibles mailles

Que ne puis-je plonger au profond de mon âme
Pour extirper enfin ce petit hôte infâme
Des méandres de l’ombre triste fripon divin
Qui hante mon enfant tel un Démon-gardien

Ton double, ton jumeau, mon enfant intérieur
Epouvante mes nuits je ne peux le bercer
Tu dois le libérer car je sens sa terreur
Son immense chagrin laisse-lui raconter

Trickster si tu pouvais devenir transparent
Arrête de feinter tu n’es pas Peter Pan
Ecrase ton coté fouilleur des vives plaies
Laisse voler l’enfant, que j’avance s’il te plait

J’ai besoin j’ai besoin a hurlé l’enfant, bas
De croire que les livres se racontent à l’envers
Que l’amour est unique et dirige les pas
Que les astres s’épousent qu’il fait chaud en hiver

De rêver que les mots survolent les avions
En graines multicolores se répandent au sillon
De son front buriné susurrent à son oreille
Que l’espoir est toujours et que sur lui je veille

J’ai besoin j’ai besoin dit la petite voix
Des marelles du ciel et des sourires sans chat
De météo du cœur sans la purée de pois
Et du seul abandon qui permet le rachat

Ma chérie, ma douleur, mon enfant intérieure,
Ne prends pas trop de place ne deviens pas Trickster
Tu ne connais sagesse ni grandir ni raison
Tu es mon feu follet et mon Inspiration

Eve de Laudec
30 août 2010

2,735 vues au total, 1 vues ce jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>