Tourne carré

Il tourne en carré
Car il ne tourne pas rond
Dans son huit mètres carré marron
On lui dit lève-toi et tourne
Alors il s’exécute
Il tourne
En carré il rase les bords il rase le temps
Le lit il l’évite
La chaise, elle, lévite
Et il passe dessous
Parfois il ne l’évite pas, il passe au travers
Car il compte ses pas,
Il a tant de pas à faire, et si peu de temps
On lui a dit tourne ou crève
Il aurait bien choisi la deuxième solution
Mais ils veillent, il est surveillé
Constamment, il est condamné à tourner
On lui a dit tourne ou on te cloue au lit
Quelle différence cela fait-il
Le lit est là, liella, lit las, si las, si près
Il lui suffit de tourner en biais pour l’atteindre et s’y jeter
Mais il hésite, son huit mètres carré est l’antre d’où il ne sort pas
S’il se couche ils l’emmèneront ailleurs, cloué, vissé au lit
Alors il tourne carré
Il a remarqué que l’angle de leur oeil
Ne couvre pas le passage des 20cm entre le seau à déjections et le plateau à pitance
Peut-être pourra-t-il faire quelques pas en surplace
Pour changer le rythme
Ou pour changer de sens
Ou pour changer d’artère
Il tourne aussi en triangle, pour varier
Pour gagner du temps sur ses pas
Sur ses très pas, lents, rapides, lents
Il avance à reculons, il crabe,
Il feinte, il fente la faille des fouillis
Il tourne carré rouge
On dit de lui qu’il est dérangé
Oui, des rangées de pleurs sauvages, parfois, qu’il cultive en secret

Quand sortira-t-il de ce cœur ?

Eve de Laudec
13 septembre 2010

1,424 vues au total, 1 vues ce jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>