Pleine lune

Lorsque le cœur hoquette, se spasme et puis déteint
Que la bouche n’a plus cri, que l’appel est sans frein
C’est que la lune est pleine,
C’est qu’il est temps, enfin,

Quand on conjugue jamais, perdu, ou le mot fin
Sans que cette grammaire soit couverte par des reins
C’est que la lune est pleine
C’est qu’il est temps, enfin

Dansons, dansons, sorcières, dansons les mal étreints
Dans ce rond de lumière, dansons, nous, les zinzins
C’est que la lune est pleine
C’est qu’il est temps, enfin

A la prochaine lune on ne dira plus rien

Eve de Laudec 2009

1,202 vues au total, 1 vues ce jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>