Les vieilles dentelles

Dans l’art scénique les vieilles dentelles
Empoussiéraient la malle d’osier
Strophe ou sonnet ces demoiselles
Coté jardin sont arrivées

Peaux de parchemin dérangées
On leur fait prendre le goût du jour
Elles repartiront côté cour
Si vous dédaignez les mirer

Protégées d’un papier de soie
Leur visage n’a pas pris de ride
Entourées d’un ruban d’émoi
Toutes en saveur sucrée acide

Le poids des années a marqué
Un pli profond dans leurs pensées
Mais les écritures du passé
Sont aussi fraiches que juste nées

Rengaine de coton délavée
Rime en Guipure point décalé
Elles ont chaussé leurs pieds de vers
Pour vous conter aussi l’envers

L’émail de leurs mots brille autant
Les maux tiraillent comme avant
Au fil des temps elles ont brodé
Elles ont gagné l’éternité

Eve de Laudec 2010

1,808 vues au total, 2 vues ce jour

1 Commentaire

  1. admin (Auteur de l'article)

    15.06.2014 19:41 Eve de Laudec
    Touchée que tu aies aimé, merci.

    15.06.2014 18:31 d’AbrI Marie
    J’aime beaucoup ce poème . Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>