Demi-Vrai

Laissez-moi s’il vous plait
Dire des demi-vrais
Raconter des mensonges
Juste des invensonges
Garder le privilège
De bouger les arpèges
De jongler dans le temps
De sonder le néant
En aucune façon
Mon mot n’est confession
Vous qui me connaissez
Ailleurs que sur papier
Ne vous laissez donc pas
A l’heure de mon trépas
Envahir par le doute
Je mens à tous à toutes
Je trafique mes histoires
Je mélange mes déboires
Toutes mes entourloupes
Amplifiées à la loupe
De fond en feinte lissant
De fil en faille glissant
J’imposture en douceur
J’affabule en douleur
Mais jamais hypocrites
Mes vérités écrites
Baratin d’évidences
Sur l’imposture je danse
Certitudes tentées
Réel élaboré
Tels des friandises
Dédouanant ma franchise
Pour vous me mets à table
Mais ne suis pas coupable

Eve de Laudec

Extrait du recueil « Crilence »   chez Chum Editions 2013  ISBN  979-10-92613-10-0

2,392 vues au total, 1 vues ce jour

1 Commentaire

  1. admin (Auteur de l'article)

    28.05.2012 12:28 Evedelaudec
    je ne suis donc pas puriste, je rentre donc dans la catégorie de la versifieuse libre,où le poète s’autorise même des mots inventé en les chantant. Je suis mon rythme et cette liberté de légèreté n’a pas de prix! :-) merci pour cette discussion.

    28.05.2012 12:15 Tapanur
    Cela ne marche pas ainsi si ‘ ‘e’ n’est pas élidé par une voyelle il doit être prononcé.

    28.05.2012 12:10 Evedelaudec
    syllabes muettes: à l’heur’ de mon trépas,je trafiq’ mes histoir’, je mélang’ mes déboir, ampli(fié) à la loup’….etc…à moins que tu le dises avé l’assent du sud! donc la musique et son rythme est respecté, car honnêtement ce ne serait pas très beau de dire: A l’heureu de mon trépas je trafiqueu mes histoireus lol

    28.05.2012 11:51 Tapanur
    Ici il y a 7 syllabes A l’heure de mon trépas Je trafique mes histoires Je mélange mes déboires Amplifiées à la loupe De fond en feinte lissant De fil en faille glissant Sur l’imposture je danse Et 5 ici Tels des friandises

    27.05.2012 19:52 Evedelaudec
    merci de ta critique enrichissante; pour le rythme, j’ai pourtant gardé le même , 6 pieds (under :-)) jusqu’à la fin. Pour les vers courts tu as sans doute raison, c’est la raison pour laquelle je ne me suis pas étendue sur 2 pages! un lecteur lassé est un lecteur perdu!

    27.05.2012 18:36 Tapanur
    Il est dommage que le rythme de départ soit rompu, en outre, tu devrais peut-être élaborer des vers plus longs, afin d’éviter la lassitude du lecteur.Pour autant, cette confession mutine laisse une impression de légèreté et , pour ma part , je suis prêt à tout te pardonner.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>