Heureuse d’accueillir ici  Ana NB et la voix off son requin d’été 14, une rêverie urbaine que je vous invite vivement à partager.

Je la remercie d’ouvrir la porte de son site http://sauvageana.blogspot.fr à mon été mémorial.

 

 

Requin requin voix chantée d’un enfant

vaseco0814

je m’avance vers la fenêtre de nuit – je reste là – face à la fenêtre de nuit – je ne fais rien – du ciel infini je n’entends rien – je vois des étoiles – les arbres – à peine les arbres – et un grand silence – ici la nuit active le silence – je reste là – sur mon visage des milliers de particules du grand silence – le jardin et tout autour les murets et les plantes les herbes les fleurs vivantes et les fruits dans leur forme absente – plus loin en face une fenêtre éclairée

 

l’ogre nous tient par la main dit la voix – requin requin voix chantée d’un enfant

 

un gardien un regardeur un point d’origine un horizon ultime un espace réel – now I hate writting and – elle dessine une forme simple de géographie – elle pose une croix là où je suis-elle place une autre croix – là où je pourrais aller- je déplace la croix pour être plus proche d’une frontière

 

l’homme tient l’écran rouge dit la voix – requin requin voix chantée d’un enfant

 

je marche dans les couloirs chauds de la ville – je marche dans le sourd bruissement de la chaleur – je traverse la place blanche – deux jeunes filles frappent le sol blanc d’une balle – rebond de la balle sur sol blanc – rebond de la balle sur sol blanc

le fantôme tient la parole dit la voix – requin requin voix chantée de l’enfant

 

elle raconte une histoire avec des musiciens un fait divers un homme d’orage des éclairs intranuageux – un chef d’orchestre un masque d’écho un éboulis d’infra-graves une chanson de   Billie du son du souffle du vide – une rue du palais – des mains dans le fer – un vieux monde – un temps terminé de la lumière

 

je veux regarder la pluie dit la voix – requin requin voix chantée d’un enfant

 

elle rentre dans un paysage – un homme gravit des marches – elle marche sur le trajet des pierres – un homme fait un saut périlleux en arrière – elle voit le paysage brume – un homme se retourne – côte à côte de l’éphémère

 

you must see ça dit la voix – requin requin voix chantée d’un enfant

 

j’aligne des chiffres 7 nuits X 23 euros 7 manger X 15 euros 1 A/R 230 euros 7 autre 100 euros 4/08 RDV dentiste – je veux voudrais tenter l’impossible – cherche voiture pour toutes directions vers l’ailleurs avec une nette préférence pour le nord du sud

 

c’est à dire le mécanisme des sombres – requins requin voix chantée d’un enfant

 

mon désir d’ailleurs est plus grand qu’ici mon désir de partir est plus grand que partir même – chaque jour je veux prendre le premier train pour très loin – et le matin je lis Federico Garcia Lorca devant un rideau de pluie droite – je pars écouter le vent dans les arbres pas loin d’ici – le vent mon ami le vent

la terre est devenue feu dit la voix – requin requin voix chantée d’un enfant

je ferme les yeux plantes arbustes herbes vivantes envahissent la fenêtre du train – j’isole une image – le laurier rose fleur guerrière d’Appolinaire – la répétition de l’obscurité – je dessine des formes disparues – ici une personne aimée son sourire ici un passage de pierre des marches ici une ville et ses lumière – ici un arbre ses fleurs tombées – puis quelques mots

 

il manque quelque chose à la langue dit la voix – requin requin voix chantée d’un enfant

 

ana nb

 

 

1,021 vues au total, 1 vues ce jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>