Recherche appartement

Pourquoi sont-ils toujours « à saisir, » ces putains d’appartements à vendre, dans les agences ou sur le net ?
Moi je veux juste un appartement à acheter, pas juste à saisir !

J’épluche les annonces ;
« Vous n’avez qu’à poser vos valises ». Oui, et les meubles, qu’en fait-on ? On ne les pose pas ? Le logement est-il fourni avec le lit et la notice d’emploi ? Ou cela veut-il dire que le ménage a été fait et que le sol est propre ? Il ne salira pas lesdites valises !

On lit souvent aussi « vue imprenable », mais personne ne veut vraiment la prendre, cette vue, On désire juste en profiter ! Après visite, elle devient improbable !

Et que dire des photos !! Ici, un arbre et un bout de balcon qui suffiront à vous décrire le « 4 pièces » de vos rêêêêves, mieux, le gros plan d’un bidet dans lequel se reflète la lumière électrique vous expliquera que votre futur nid vous attend, à moins qu’on ne vous montre la chaise haute de bébé sans bébé couplé au bouquet de fleurs dans un vase, posé à coté, signe que l’appartement est sécurisé !

On se doit d’ingurgiter des adjectifs superlatifs superfétatoires stupéfiants, des magnifiques, superbes, extraordinaires, que vous attendiez tous, sans hésiter, (mais si, j’hésite !) des « spécial investisseur « (et les autres, ce serait donc une mauvaise affaire financière, une grosse arnaque ?), des biens qui « offrent » un séjour sur un balcon (mais non, on le paye aussi, le séjour comme le balcon, c’est pas gratuit) des logements charmants (là, ça devient grave, les pièces deviennent vivantes comme une femme !) …

Et puis, le sens de l’exception ! bien sur, ce logement exceptionnel, proposé en mandat « exclusif » ne ressemble à aucun autre, même s’il est le 450e appartement de la tour B de la résidence…. Ah oui, la résidence ! Auparavant c’était un HLM, maintenant elle est devenue « résidence » et de surcroît, sécurisée ! Car il faut se protéger, s’enfermer, se calfeutrer, se blinder les portes et les yeux, se boucher le nez (hé !! Le local-poubelle a débordé vers la porte d’entrée, ou « rampe d’accès » et nous voilà prêt à décoller vers la lune!)

Que dire également des deux pièces « au cœur de la ville » ? Est-ce mieux pour respirer, d’être au cœur de l’asphyxie ? Ne vaut-il pas mieux près des poumons ? ? Qu’à cela ne tienne, on vous propose « à deux pas » l’aire de jeu !
Il y a toujours « un deux pas » pour les logements, qui les font monter en prix, en même temps que les étages, même sans ascenseur ! »A deux pas des commodités », là je m’esclaffe, ma grand-mère appelait ses WC des commodités !

Et le petit appartement, de 8m2, « idéal premier achat » qui sera vite revendu quand les jeunes acquéreurs (oui, c’est toujours des jeunes, quel est le vieux sensé qui oserait appeler appartement une ancienne chambre de bonne ?) en auront marre de ne pas voir au-delà de leur blanc des yeux !

Dans résidence recherchée (par les flics ?) sachez décoder : « gros potentiel » signifie gros travaux ! « Travaux à prévoir » veut dire en ruine. « Comme chez vous », c’est sale !! « A découvrir », c’est à recouvrir de cendres ! « Rénové », c’est du cache-misère, grattez un peu vous verrez la moisissure ! « A rafraîchir » prévoyez le nettoyage au karcher, « Avec du cachet », oui, pour le mal de tête après 4 heures de visites de bouges !

Maintenant je me demande si je déménage…
Et si vous m’invitiez ?

Eve de Laudec
24 août 2010

3,368 vues au total, 1 vues ce jour

1 Commentaire

  1. admin (Auteur de l'article)

    23.08.2012 09:53 Robert-Henri D.
    Je suis tel un gnome qui rirait dans sa barbe, et pensant… Et si je l’invitais dans mon chez-moi la belle cliente pour agences saisissantes… Bon OK, y’a ma femme qu’est pas d’acc.. Ah, ces arguments de vente ! Et ces vues imprenables qui sont à l’échelle d’un timbre-poste édenté disposé entre des branchages bien feuillés ! Bravo pour ce pamphlet bien construit, et merci pour la visite que l’on pourrait intituler « Ascenseur pour l’échafaud… d’âge » en s’imaginant la chambre de bonne, chapeautée tout là-haut de son gris zinc parisien chauffé à blanc par un mois d’aout caniculaire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>